Conscience d’Être.

En devenir, à jamais consciente (innocente).

Corporelle (sensorielle) et juxtaposée, est en délivrance, décisionnelle.
Socialisée (contenter, ainsi soi, oblige), se réfère à la morale, instinctive loi (nécessité).
Devoir le droit d’autrui (réciprocité) en est l’application.
(La transgression est culpabilisante, désintègre, et notre état, déterminant).

Conscience d’être, notre moi, appréhendant d’être en dehors de tout (comme vide, rien), s’assimile, s’identifie au milieu dont il s’imprègne (y est intégré).
Cette identification (retranchement) est d’une aperception réduite (possible) du monde.
Lorsque deux identités (attachement) se rencontrent, leur paraissant étranges (autrement), elles craignent de douter puis perdre leur propriété et s’y enferment, les rendant exclusives et indifférentes. Elles se réinventent en race (appartenance).
Ordinaire, la compassion est identitaire.
Arbitraire, l’Identité consiste et disloque, divise, prédispose au conflit, régulateur.
(Sinon, la procréation est naturellement conditionnée à l’attirance et la possibilité, avec l’espérance pour l’humaine).

Il n’est d’autre, différent (comparatif élémentaire), aussi d’aspect, de culture et de langage (d’identité), par adaptation à des lieux isolés, qu’entre éléments du même genre (animal humain).
Autre est de même.

La conscience d’Être, réflective, subjective et qualitative, est En elle l’unique (aussi de composition) au monde (en visage, Apparente), en définition (déterminée, prospective), existante (Active, réaliste) et en Besoins (attachée et insatisfaite).
Notre essence, interne, est par notre existence, externe. L’intériorité délie (libère), nécessite de se relier, de rentrer en délivrance, de se libérer constamment de soi, s’extérioriser, Exister.

Surprise (décontenancée), est interrogative (incitée à se compléter, à comprendre),
Soit Sentimentale (sentimentalité, continuelle sensation animale innée).
Voir là nôtre essence primordiale (comportementale).
Voir là (connaître), nous apparaît toute chose (nommée), étant imperceptible (abstraite).
Voilà l’apparition, l’illusion de voir, ainsi savoir, la vérité (après erreurs, inévitables).

Comprendre (admettre), reconnaître en toute chose l’absolue nécessité (conduit notre accomplissement) en identifiant, au plus proche de l’exactitude, leur aperçu, complexe, aux apparues (Idées constituantes, aussi innées, Mémorisées). Pour communiquer, auparavant à nous même étant post-existants, nous traduisons instantanément une composition idéale (universelle) en verbale, et vice versa.

Nous sommes apparition (de tout, aussi idée de nous même), nous sommes est.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s